Supporté par

Factor
Canada
Ontario Media Development Corporation

Supporté par

Factor
Canada

Partenaires

Français
 

Blogue

 

Scènes d'été : Osheaga Festival Musique & Art

· par Tab S.

Tandis que les dernières semaines d'été approchent, les artistes nominés et gagnants Polaris continuent à traverser le pays en suivant le circuit des festivals d'été. L'une des plus récentes additions à la communauté des festivals est le Festival Osheaga, à Montréal, qui s'est forgée une identité depuis son arrivée en 2006, et ce grâce à sa programmation haut-de-gamme mélangeant grosses têtes d'affiche, jeunes groupes locaux indépendants et étoiles montantes.

Se déroulant au Parc Jean Drapeau sur l'ile Sainte-Hélène, une petite ile en plein cÅ“ur de la ville, Osheaga offre un festival à scène multiples, inspiré des festivals européens, et qui s'adresse aux mélomanes en tous genres. Au fil des années, le festival accueilli les plus grands de Eminem à Feist, amenant La Presse a célébrer le festival pour avoir « concocté une programmation à la fois éclectique et cohérente ».

Cet événement est mis sur pied par le promoteur local evenko, la compagnie ayant fondé Osheaga. Le quartet de programmation d'evenko (Nick Farkas le directeur du festival et les acheteurs de talents Joelle Bertrand, Evelyne Côté, et Daniel Glick) travaille de concert pour trouver le juste mélange d'artistes qui exciteront les festivaliers chaque année.

La programmatrice Évelyne Côté a pris un peu de temps quelques heures avant cette nouvelle édition d'Osheaga, pour discuter des connexions entre le festival et Polaris.

Tabassum Siddiqui: parle nous un peu de ton rôle en tant que programmatrice pour Osheaga – qu'est-ce que ça implique ?

Evelyne Côté: L'équipe de programmation d'Osheaga produit des concerts tout au long de l'année sous le nom d'evenko, on doit donc tout le temps rester à l'affut de ce qui se fait musicalement. Cela nous aide à faire des décisions artistiques éclairées quant à ce que nous voulons voir à l'affiche du festival. On lance des idées constamment! On tient aussi à conserver le caractère unique de Montréal à travers le festival, en promouvant les meilleurs groupes locaux, petits et grands, année après année. Ça inclut donc beaucoup d'écoute, aller voir des shows et bien sûr organiser son horaire.

TS: Prends-tu en compte les récompenses ou nominations pour des prix comme Polaris quand tu cherches des groupes à programmer au festival ?

EC: Nous aimons beaucoup ce que fait Polaris pour les artistes locaux. C'est tellement valorisant! Regardez ce que ça a fait pour Karkwa, cela leur a permis de franchir les frontières du Québec, de gagner du public à l'Est et à l'Ouest. Une grande partie de notre public vient du reste du Canada et du nord des Etats-Unis, et tout comme Polaris, nous voulons lui offrir de la bonne musique, sans que le potentiel d'attrait du grand public soit une priorité.

TS: En tant que personne immergée dans la scène musicale en étant programmatrice de festival, que penses-tu du Prix Polaris ?

EC: C'est vraiment une organisation formidable, à la fois pour l'industrie musicale et pour les artistes. Il rend les fans de musique fiers de ce que produisent les artistes locaux et rend le public plus ouvert à de nombreux styles de musique, hors du Top 40. Et l'atmosphère du gala est incroyable.

TS: Il y a plusieurs artistes qui sont des gagnants ou nominés Polaris cette année à Osheaga, sur lesquels de ces artistes devrait-on garder un Å“il ?

C'est difficile à dire! Braids ont beaucoup fait parler d'eux cette année, on a hâte de voir leur pop psyché sur une scène extérieure. Félicitations aussi à Galaxie qui viendra clore Osheaga sur la Scène des Arbres dimanche, avec leur rock électro-blues plein de testostérone.

Un autre de nos favoris est Hey Rosetta!, qui ont une si belle attitude par rapport à leur travail, toujours très agréables à voir. Et bien sûr Timber Timbre, la plupart des gens qu'on connait en sont tombés amoureux au cours des deux dernières années.

TS: Penses-tu que les organisations comme Polaris devraient être plus impliquées dans la communauté des festivals ou chacun devrait-il garder ses distances ?

EC: Cette année Steve Jordan, fondateur du Polaris, est le modérateur de notre seconde rencontre annuelle de l'industrie, le MMOI (MEG Montreal Osheaga International) et nous en sommes très contents.

Toutes les opportunités de rassemblement telles que le gala Polaris ou le MMOI sont cruciales dans cette industrie musicale en constante évolution, c'est donc très important d'entretenir ces relations. Et s'il s'agit d'une invitation, oui, nous serions ravis d'accueillir Polaris à Osheaga!

La sixième édition annuelle du festival Osheaga aura lieu à Montréal, au Parc Jean Drapeau, du 29 au 31 juillet.

La réalisation de ce site web a été rendue possible grâce au soutien de Ontario Créatif.

Ontario Creates
 
Français
English

Abonnez-vous pour être sur notre liste

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications électroniques du Prix de musique Polaris, contenant des nouvelles, des mises à jour et promotions concernant le Prix de musique Polaris. Vous pouvez vous désabonner à tout moment. info@polarismusicprize.ca

Annuler