Supporté par

Factor
Canada
Ontario Media Development Corporation

Supporté par

Factor
Canada

Partenaires

Français
 

Blogue

 

Guide cadeau des Fêtes du Prix Polaris: Livres, affiches, albums, magie

· par Prix de musique Polaris

Ici dans le monde Polaris, nous passons beaucoup de temps à observer les actions de nos chouchous, les artistes.

Ce qu’on oublie dans tout ce processus, c’est que les fantassins qui font en sorte que le Polaris continue d’exister – journalistes, éditeurs, DJs, programmateurs et animateurs – sont pas mal cool aussi.

Si vous avez des doutes, prenez le temps de regarder notre liste du jury. Plein de grands noms des médias couvrant la musique. Et vous devriez tous leur envoyer vos super vinyles à édition limitée chaque jour.

Nos membres du jury connaissent non seulement la différence entre le grime, le genre musical, et Grimes, l’artiste, mais ils ont aussi leurs propres projets créatifs.

Nous avons réuni quelques-uns de ces projets et avons décidé de transformer les Gens du Polaris de cette semaine en notre premier Guide cadeau des fêtes du Polaris annuel.

Prenez le temps de regarder ces grandes idées ci-bas et considérez d’appuyer nos membres du jury:

Chez hipCRANK, John Sekerka restaure de vieilles guitares en utilisant un processus éblouissant qui ressemble un peu à ce qu’a vécu l’officier Alex Murphy pour se transformer en RoboCop.

Have Not Been The Same: The CanRock Renaissance 1985-1995 est une référence très importante pour la musique canadienne de cette époque-là. Écrit par les membres du jury Polaris Michael Barclay, Jason Schneider en plus de Ian A.D. Jack en 2001, le livre a été re-publié l’année dernière. Plus récemment, le livre a engendré une compilation musicale comprenant plusieurs des artistes clés de cette génération. Le disque au profit d’une oeuvre de bienfaisance, paru sous l’étiquette Pheromone Recordings, inclue des artistes tels que Slow, Change Of Heart, Jane Siberry et Crash Vegas. Ils auraient tous pris part au Polaris s’il existait dans ce temps-là. Une autre compilation apparentée, intitulée Have Not Been The Same – Vol. 1: Too Cool To Live, Too Smart To Die, comprend des artistes actuels comme Hidden Cameras, Kevin Drew, Bry Webb et Great Lake Swimmers qui reprennent des chansons des années 80 et du début des années 90.

Jetant un regard sur une époque plus vintage de la musique canadienne, Stuart Henderson de PopMatters a créé created Making The Scene: Yorkville And Hip Toronto In The 1960s. Dans ce livre, il décrit le début de la scène folk hippie quand Neil Young and Joni Mitchell ont fait leur entrée sur scène.

Grant Lawrence, animateur du gala Polaris et sur les ondes de CBC, a écrit Adventures In Solitude, l’invraisemblable chronique d’un punk rocker citadin qui commence à vivre comme Relic de Beachcombers.

Animateur de Q et collègue de Grant à CBC, Jian Ghomeshi a aussi son propre livre intitulé 1982. C’est à propos de l’année 1982, pas de surprises ici. Il y dévoile aussi qu’il était obsédé par David Bowie au point de porter du eye-liner à l’école.

S’il y a quelqu’un qui connaît bien le crayon pour les yeux et ses différentes applications, ce serait la reine de l’obscurité du Polaris, Liisa Ladouceur. Son livre Encyclopedia Gothica est parfait pour bien faire la différence entre Southern Death Cult et The Cult.

La job de jour à Stuart Berman est au journal alternatif torontois The Grid, mais c’est son travail approfondi documentant la scène musicale de la ville qui nous intéresse davantage. Sa première publication, This Book Is Broken: A Broken Social Scene Story, investiguait l’arbre généalogique sinueux et l’historique romantique autant sinueux du groupe finaliste au Polaris. Son plus récent livre s’intitule Too Much Trouble: A Very Oral History Of Danko Jones et suit l’histoire de Mango Kid de la scène indie locale jusqu’en Europe.

Broken Social Scene n’est pas le seul groupe ancien nommé du Polaris ayant un livre à son sujet. The Dears a reçu le même traitement de la part de Lorraine Carpenter du CultMTL dans son livre The Dears: Lost In The Plot

Si vous voulez en savoir plus sur cette autre cérémonie canadienne de remise de prix (c’est correct, on vous aime quand même), il y a Music From Far And Wide: Celebrating 40 Years Of The Juno Awards, écrit par les membres du jury Karen Bliss, Nick Krewen et Jason Schneider, en plus de Larry Leblanc.

Et pour terminer notre liste de livres avec quelque chose qui n’est absolument pas relié à Superman’s Song de Crash Test Dummies, Natalie Zina Walschots du jury a publié DOOM: Love Poems For Supervillains. C’est exactement ce que suggère le titre.

Évidemment, nous, au Prix de musique Polaris, avons également plusieurs idées de cadeau. D’abord et avant tout, il y a nos affiches à tirage méga limité qui sont inspirées par les albums de la courte liste de chaque année. Vous pouvez voir toutes ces affiches ici, et vous pouvez en acheter chez nos amis adorés au Kid Icarus.

Finalement, il y a aussi la raison principale qu’on fait tout ça: la musique. La musique musique, le truc sonore qui entre dans vos oreilles. Tout le monde a sa propre façon de découvrir de la musique, mais si nous avions à vous suggérer un chemin à suivre, ça ressemblerait à ceci:

1) Abonnez-vous à Rdio afin de découvrir un monde de nouvelle musique.

2) Ensuite, quand vous tombez irrationnellement en amour avec un album, visitez l’un des magasins de musique canadiens approvés par le Polaris et achetez une copie de cet album. Tout le monde gagne.

La réalisation de ce site web a été rendue possible grâce au soutien de Ontario Créatif.

Ontario Creates
 
Français
English

Abonnez-vous pour être sur notre liste

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications électroniques du Prix de musique Polaris, contenant des nouvelles, des mises à jour et promotions concernant le Prix de musique Polaris. Vous pouvez vous désabonner à tout moment. info@polarismusicprize.ca

Annuler